Discussion:
Perso, j'aime pas les nègres. Mais moi, contrairement à vous, J'ASSUME mon opinion OUVERTEMENT à 100%
(trop ancien pour répondre)
Cyberiade.it Anonymous Remailer
2008-02-17 12:46:32 UTC
Permalink
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!

Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.


Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une fois, bande de sales hypocrites !
philippus
2008-02-17 13:23:33 UTC
Permalink
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus


On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une fois, bande de sales hypocrites !
pouet
2008-02-17 16:14:25 UTC
Permalink
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Ben moi je te le dis... : J'AIME PAS LES CONS !!! gros con !






"philippus" <***@gmail.com> a écrit dans le message de news:
13552f96-655c-437a-ada6-***@q78g2000hsh.googlegroups.com...
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus


On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU
CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une
fois, bande de sales hypocrites !
jmB
2008-02-18 13:06:32 UTC
Permalink
Post by pouet
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Ben moi je te le dis... : J'AIME PAS LES CONS !!! gros con !
Don't feed the troll...
--
jmB french loser, but italian lover
jmB
2008-02-18 13:05:45 UTC
Permalink
Post by philippus
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus
laissez tomber, ou porter plainte...
c'est un troll.
Post by philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une fois, bande de sales hypocrites !
--
jmB french loser, but italian lover
jmB
2008-02-18 13:10:13 UTC
Permalink
Post by philippus
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus
un conseil...faîte un filtre avec comme critère de rejet que l'adresse
contienne "remailer" ou "cyberiade.it"

là vous le niquerez grave de chez grave...
plus aucun des ses message ne s'affiche...

il se branlera dans le vide...

faîtes circuler l'info...
Post by philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une fois, bande de sales hypocrites !
--
jmB french loser, but italian lover
pouet
2008-02-18 17:34:44 UTC
Permalink
Chui pas noir, mais ce genre de propos je supporte pas...
Y'a vraiment des abrutis qui ne sont jamais sortis de leur trou !!
Post by jmB
Post by philippus
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus
un conseil...faîte un filtre avec comme critère de rejet que l'adresse
contienne "remailer" ou "cyberiade.it"
là vous le niquerez grave de chez grave...
plus aucun des ses message ne s'affiche...
il se branlera dans le vide...
faîtes circuler l'info...
Post by philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE
AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une
fois, bande de sales hypocrites !
--
jmB french loser, but italian lover
Mascaret
2008-02-18 16:10:07 UTC
Permalink
Post by pouet
Chui pas noir, mais ce genre de propos je supporte pas...
Y'a vraiment des abrutis qui ne sont jamais sortis de leur trou !!
Alors je me permets ces quelques conseils à deux centimes d'euros :

- ne pas feeder de tels propos,
- si toutefois cela démange trop, changer le sujet sans même y inclure
un "was",
- ajouter parmi le crucipostage, un groupe qui traite des abus,
- et "last but not least", placer le suivi sur un seul groupe.
jmB
2008-02-19 00:39:02 UTC
Permalink
Post by pouet
Chui pas noir, mais ce genre de propos je supporte pas...
Y'a vraiment des abrutis qui ne sont jamais sortis de leur trou !!
mais filtré le ce troll, c'est de la provoc...

il vient comme ça de temps en temps..
Post by pouet
Post by jmB
Post by philippus
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus
un conseil...faîte un filtre avec comme critère de rejet que l'adresse
contienne "remailer" ou "cyberiade.it"
là vous le niquerez grave de chez grave...
plus aucun des ses message ne s'affiche...
il se branlera dans le vide...
faîtes circuler l'info...
Post by philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE
AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une
fois, bande de sales hypocrites !
--
jmB french loser, but italian lover
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-02-19 18:33:36 UTC
Permalink
D'ou je suis je suis obligé de passer sur Google pour être
sur les forums Usenet, je ne suis pas en direct sur ma BAL Privée,
donc je reçois tout.
Philippus
Post by jmB
un conseil...faîte un filtre avec comme critère de rejet que l'adresse
contienne "remailer" ou "cyberiade.it"
là vous le niquerez grave de chez grave...
plus aucun des ses message ne s'affiche...
il se branlera dans le vide...
faîtes circuler l'info...
Post by philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une fois, bande de sales hypocrites !
--
 jmB   french loser, but italian lover
jean-marc Mannucci
2008-02-18 20:06:15 UTC
Permalink
Post by philippus
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Google... taper "conjugaison", puis "verbes du 1er groupe", puis
"participe passé".

et accessoirement, lire ça:
www.usenet-fr.net/fur/usenet/repondre-sur-usenet.html

fu
--
Jean-marc Mannucci
************************************************
philippus
2008-02-19 18:30:41 UTC
Permalink
Avec mes excuses, je reconnais, ma pensée étant rapide mes mains
ne contrôlent pas toujours le clavier et je ne prends pas souvent le
temps de relire avant d'envoyer.
Mais ici c'est un forum de philosophie, permettez donc de vous dire
que nous sommes plus fixés au sens et à la profondeur des réflexions,
qu'à l'écriture.
Mes livres sont corrigés je vous rassure, mais plus philosophe je
suis, et je ne me considère pas être un littéraire.
Les anciens enseignants de Français que j'ai pu avoir, écrivaient
correctement et sans fautes certes, mais ils n'avaient rien à dire
pour nos esprits, ils nous corrigeaient seulement......
Philippus
Post by jean-marc Mannucci
Google... taper "conjugaison", puis "verbes du 1er groupe", puis
"participe passé".
et accessoirement, lire ça:www.usenet-fr.net/fur/usenet/repondre-sur-usenet.html
fu
--
Jean-marc Mannucci
************************************************
molene.sa
2008-03-10 23:00:56 UTC
Permalink
Cher Phillipus

Il ne faut pas répondre à cet ignorant il n'en vaut pas l'énergie de plus il
ne sait pas ce qu'il perd en dédaignant les autres cultures ,riches pour
l'esprit.

Pauvre idiot fait il ..ça existe encore ce genre de bêta...


Bien à vous mon Cher Phillipus

KAt
"philippus" <***@gmail.com> a écrit dans le message de news:
13552f96-655c-437a-ada6-***@q78g2000hsh.googlegroups.com...
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus


On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU
CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une
fois, bande de sales hypocrites !
Paul & Mike
2008-03-11 00:47:39 UTC
Permalink
Post by molene.sa
Cher Phillipus
Il ne faut pas répondre à cet ignorant il n'en vaut pas l'énergie de
plus il ne sait pas ce qu'il perd en dédaignant les autres cultures
,riches pour l'esprit.
Pauvre idiot fait il ..ça existe encore ce genre de bêta...
Bien à vous mon Cher Phillipus
Et vous?
Vous vous croyez intelligent en remettant le titre et en répondant 1 mois
après ?
philippus
2008-03-12 20:37:30 UTC
Permalink
Je vois que les littéraires seraient aussi susceptibles ici que les
prétendus philosophes sur les forums de philosophie.
Trop de travail à les remettre dans la bonne démarche philosophique
et humaniste de sagesse, je vous laisse entre vous.
Bien à tous
Philippus.
http://www.philippus-philippe.com
Post by Paul & Mike
Post by molene.sa
Cher Phillipus
Il ne faut pas répondre à cet ignorant il n'en vaut pas l'énergie de
plus il ne sait pas ce qu'il perd en dédaignant les autres cultures
,riches pour l'esprit.
Pauvre idiot fait il ..ça existe encore ce genre de bêta...
Bien à vous mon Cher Phillipus
Et vous?
Vous vous croyez intelligent en remettant le titre et en répondant 1 mois
après ?
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-13 10:31:39 UTC
Permalink
http://www.philippus-philippe.com:80/

Figure-toi
Que cela fait
Vraiment

Chaud au coeur
D'autant plus
Que ça fait

Vraiment encore
Un grand plaisir
De sentir

Et de revoir
Voire de constacter
Toute cette beauté

Et cette richesse
Aussi visuelle
Soit-elle pour te dire

Reprise en douceur
En tant que merveille
Par un pensant

Comme toi en valeur
Ce qui fait
Battre le coeur

De chaleur
Et de bonheur
Comme toi

Pour ainsi dire
Pour s'y imprégner
De toute merveille
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"philippus" <***@gmail.com> kirjoitti
viestissä:a6c03b91-e3a2-4c1c-8916-***@s8g2000prg.googlegroups.com...
Je vois que les littéraires seraient aussi susceptibles ici que les
prétendus philosophes sur les forums de philosophie.
Trop de travail à les remettre dans la bonne démarche philosophique
et humaniste de sagesse, je vous laisse entre vous.
Bien à tous
Philippus.
http://www.philippus-philippe.com
Post by Paul & Mike
Post by molene.sa
Cher Phillipus
Il ne faut pas répondre à cet ignorant il n'en vaut pas l'énergie de
plus il ne sait pas ce qu'il perd en dédaignant les autres cultures
,riches pour l'esprit.
Pauvre idiot fait il ..ça existe encore ce genre de bêta...
Bien à vous mon Cher Phillipus
Et vous?
Vous vous croyez intelligent en remettant le titre et en répondant 1 mois
après ?
philippus
2008-03-13 12:50:49 UTC
Permalink
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus

Si vous appréciez....

1 Le travail (11/07/02)

Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.

Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.

----------
2 La société (11/07/02)

Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?

Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.

----------
3 L'enseignement (11/07/02)

Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison

Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.

----------
4 L'amour (11/07/02)

Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.

Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.

----------
5 Le couple (11/07/02)

Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.

Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.

----------
6 La croyance (11/07/02)

Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.

Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.

----------
7 Le progrès (11/07/02)

Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.

Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.

----------
8 La science (11/07/02)

Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.

Séparez la matière.
Dame vérité relie.

----------
9 L'éducation (11/07/02)

Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.

Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.

----------
10 L'école (11/07/02)

Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.

Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.

----------
11 Le savoir (11/07/02)

Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.

Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.

----------
12 Le conditionnement (11/07/02)

Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?

Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?

----------
13 La pensée (11/07/02)

Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.

Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.

----------
14 L'argent (11/07/02)

Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.

Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.

----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)

Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.

Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.

----------
16 La culture (11/07/02)

Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.

Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.

----------
17 L'intelligence (11/07/02)

Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.

Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.

----------
18 L'instruction (11/07/02)

Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?

L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.

----------
19 La famille (11/07/02)

Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.

Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.

----------
20 L'enfant (11/07/02)

Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?

Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.

----------
21 La sexualité (11/07/02)

Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.

Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.

----------
22 La propriété (11/07/02)

Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?

Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.

----------
23 Le pouvoir (11/07/02)

Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?

Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.

----------
24 La peur (11/07/02)

Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.

Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.

----------
25 La sécurité (11/07/02)

Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.

Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.

----------
26 L'espoir (11/07/02)

Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.

Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.

----------
27 La différence (11/07/02)

Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.

Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.

----------
28 La communication (11/07/02)

Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.

Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.

----------
29 L'image (11/07/02)

Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.

L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.

----------
30 La justice (11/07/02)

Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.

Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.

----------
31 La vengeance (11/07/02)

Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.

Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.

----------
32 La réussite (11/07/02)

Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.

Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.

----------
33 La violence (11/07/02)

Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.

Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.

----------
34 La souffrance (11/07/02)

Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.

Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.

----------
35 Le dogme (11/07/02)

Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.

Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.

----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)

Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.

Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.

----------
11 Juillet 2002.
----------
Post by Ahmed Ouahi, Architect
http://www.philippus-philippe.com:80/
Figure-toi
Que cela fait
Vraiment
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-13 14:23:05 UTC
Permalink
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout

Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation

Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page

Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains

Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout

Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe

L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout

Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!




"philippus" <***@gmail.com> kirjoitti
viestissä:9ce4da79-bce4-4718-8961-***@e39g2000hsf.googlegroups.com...
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus

Si vous appréciez....

1 Le travail (11/07/02)

Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.

Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.

----------
2 La société (11/07/02)

Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?

Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.

----------
3 L'enseignement (11/07/02)

Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison

Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.

----------
4 L'amour (11/07/02)

Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.

Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.

----------
5 Le couple (11/07/02)

Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.

Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.

----------
6 La croyance (11/07/02)

Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.

Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.

----------
7 Le progrès (11/07/02)

Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.

Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.

----------
8 La science (11/07/02)

Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.

Séparez la matière.
Dame vérité relie.

----------
9 L'éducation (11/07/02)

Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.

Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.

----------
10 L'école (11/07/02)

Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.

Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.

----------
11 Le savoir (11/07/02)

Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.

Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.

----------
12 Le conditionnement (11/07/02)

Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?

Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?

----------
13 La pensée (11/07/02)

Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.

Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.

----------
14 L'argent (11/07/02)

Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.

Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.

----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)

Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.

Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.

----------
16 La culture (11/07/02)

Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.

Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.

----------
17 L'intelligence (11/07/02)

Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.

Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.

----------
18 L'instruction (11/07/02)

Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?

L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.

----------
19 La famille (11/07/02)

Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.

Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.

----------
20 L'enfant (11/07/02)

Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?

Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.

----------
21 La sexualité (11/07/02)

Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.

Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.

----------
22 La propriété (11/07/02)

Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?

Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.

----------
23 Le pouvoir (11/07/02)

Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?

Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.

----------
24 La peur (11/07/02)

Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.

Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.

----------
25 La sécurité (11/07/02)

Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.

Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.

----------
26 L'espoir (11/07/02)

Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.

Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.

----------
27 La différence (11/07/02)

Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.

Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.

----------
28 La communication (11/07/02)

Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.

Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.

----------
29 L'image (11/07/02)

Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.

L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.

----------
30 La justice (11/07/02)

Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.

Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.

----------
31 La vengeance (11/07/02)

Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.

Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.

----------
32 La réussite (11/07/02)

Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.

Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.

----------
33 La violence (11/07/02)

Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.

Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.

----------
34 La souffrance (11/07/02)

Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.

Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.

----------
35 Le dogme (11/07/02)

Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.

Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.

----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)

Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.

Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.

----------
11 Juillet 2002.
----------
Post by Ahmed Ouahi, Architect
http://www.philippus-philippe.com:80/
Figure-toi
Que cela fait
Vraiment
philippus
2008-03-13 17:19:52 UTC
Permalink
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.
Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.
----------
10 L'école (11/07/02)
Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.
Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.
----------
11 Le savoir (11/07/02)
Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.
Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.
----------
12 Le conditionnement (11/07/02)
Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?
Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?
----------
13 La pensée (11/07/02)
Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.
Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.
----------
14 L'argent (11/07/02)
Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.
Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.
----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)
Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.
Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.
----------
16 La culture (11/07/02)
Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.
Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.
----------
17 L'intelligence (11/07/02)
Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.
Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.
----------
18 L'instruction (11/07/02)
Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?
L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.
----------
19 La famille (11/07/02)
Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.
Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.
----------
20 L'enfant (11/07/02)
Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?
Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.
----------
21 La sexualité (11/07/02)
Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.
Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.
----------
22 La propriété (11/07/02)
Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?
Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.
----------
23 Le pouvoir (11/07/02)
Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?
Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.
----------
24 La peur (11/07/02)
Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.
Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.
----------
25 La sécurité (11/07/02)
Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.
Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.
----------
26 L'espoir (11/07/02)
Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.
Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.
----------
27 La différence (11/07/02)
Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.
Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.
----------
28 La communication (11/07/02)
Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.
Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.
----------
29 L'image (11/07/02)
Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.
L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.
----------
30 La justice (11/07/02)
Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.
Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.
----------
31 La vengeance (11/07/02)
Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.
Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.
----------
32 La réussite (11/07/02)
Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.
Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.
----------
33 La violence (11/07/02)
Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.
Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.
----------
34 La souffrance (11/07/02)
Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.
Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.
----------
35 Le dogme (11/07/02)
Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.
Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.
----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)
Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.
Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.
----------
11 Juillet 2002.
----------
Post by Ahmed Ouahi, Architect
http://www.philippus-philippe.com:80/
Figure-toi
Que cela fait
Vraiment- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-13 18:48:01 UTC
Permalink
Néanmoins, tu dois avoir bien raison, étant donné, que c'est justement cela,
le but de toute doctrine, fragmentée idéologiquement par certains détails
malsains, qui ont tendance, et de manière systématique à conditionner
autrui, et tout ceux qui y croient, toujours sous un extrême chantage
d'ordre plutôt sociologique, avant d'en être strictement économique...

D'autant plus, que dans la plupart des cas, cela se structure,
essentiellement, de manière strictement économique s'appuyant
catégoriquement sur le besoin, à travers lequel, le conditionnement en tant
que tel, devient par tous les moyens, comme l'intimidation et l'injustice,
entre autres, un besoin essentiel, pour qui, pour le progrès,
diraient-ils...

N'empêche, que je n'en doute pas, ne serait-ce, qu'une fraction de seconde,
quant à ta pensée, qui paraît si libre, d'où la clarification de cette
liberté devrait s'imposer, ne serait-ce, qu'à toi même...

En fin de comptes, étant qu'autrui n'est strictement et absolument, que
libre d'être tellement conditionné, qu'il ne puisse même pas respirer, sans
qu'il ne devrait en rendre des comptes, tout en étant poursuivi, aussi bien
psychologiquement, que sociologiquement...

En effet, sans pour autant en rajouter l'essentiel, qui n'est que le côté
économique, et le pire, c'est que aussi, dans les moindres de toutes ses
conduites, et encore cela, devrait on l'appeller un éventuel progrès ou une
stricte stagnation, pour ainsi dire!?...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!



"philippus" <***@gmail.com> kirjoitti
viestissä:e700a153-a837-44b7-bf89-***@i29g2000prf.googlegroups.com...
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.
Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.
----------
10 L'école (11/07/02)
Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.
Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.
----------
11 Le savoir (11/07/02)
Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.
Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.
----------
12 Le conditionnement (11/07/02)
Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?
Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?
----------
13 La pensée (11/07/02)
Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.
Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.
----------
14 L'argent (11/07/02)
Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.
Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.
----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)
Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.
Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.
----------
16 La culture (11/07/02)
Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.
Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.
----------
17 L'intelligence (11/07/02)
Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.
Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.
----------
18 L'instruction (11/07/02)
Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?
L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.
----------
19 La famille (11/07/02)
Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.
Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.
----------
20 L'enfant (11/07/02)
Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?
Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.
----------
21 La sexualité (11/07/02)
Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.
Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.
----------
22 La propriété (11/07/02)
Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?
Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.
----------
23 Le pouvoir (11/07/02)
Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?
Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.
----------
24 La peur (11/07/02)
Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.
Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.
----------
25 La sécurité (11/07/02)
Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.
Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.
----------
26 L'espoir (11/07/02)
Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.
Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.
----------
27 La différence (11/07/02)
Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.
Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.
----------
28 La communication (11/07/02)
Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.
Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.
----------
29 L'image (11/07/02)
Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.
L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.
----------
30 La justice (11/07/02)
Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.
Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.
----------
31 La vengeance (11/07/02)
Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.
Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.
----------
32 La réussite (11/07/02)
Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.
Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.
----------
33 La violence (11/07/02)
Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.
Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.
----------
34 La souffrance (11/07/02)
Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.
Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.
----------
35 Le dogme (11/07/02)
Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.
Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.
----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)
Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.
Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.
----------
11 Juillet 2002.
----------
Post by Ahmed Ouahi, Architect
http://www.philippus-philippe.com:80/
Figure-toi
Que cela fait
Vraiment- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
philippus
2008-03-14 14:27:15 UTC
Permalink
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche. Ce
qui s'est passé après de nombreux personnages par les constructions
des religions pour exemple, qui rapidement pour des raisons sociales
et économique et de pouvoir sont toutes allées à l'inverse de la
sagesse exprimée à la base.
Mais un sage homme s'il peut de son vivant éviter cette dérive par les
autres, ne peut ensuite empècher d'autres de s'accaparer un message et
d'en faire un enfermement nouveau....
Il faut guider, orienter, mais surtout ne pas enseigner ce qui ne peut
être enseigné, mais seulement découvert seul intérieurement.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Néanmoins, tu dois avoir bien raison, étant donné, que c'est justement cela,
le but de toute doctrine, fragmentée idéologiquement par certains détails
malsains, qui ont tendance, et de manière systématique à conditionner
autrui, et tout ceux qui y croient, toujours sous un extrême chantage
d'ordre plutôt sociologique, avant d'en être strictement économique...
D'autant plus, que dans la plupart des cas, cela se structure,
essentiellement, de manière strictement économique s'appuyant
catégoriquement sur le besoin, à travers lequel, le conditionnement en tant
que tel, devient par tous les moyens, comme l'intimidation et l'injustice,
entre autres, un besoin essentiel, pour qui, pour le progrès,
diraient-ils...
N'empêche, que je n'en doute pas, ne serait-ce, qu'une fraction de seconde,
quant à ta pensée, qui paraît si libre, d'où la clarification de cette
liberté devrait s'imposer, ne serait-ce, qu'à toi même...
En fin de comptes, étant qu'autrui n'est strictement et absolument, que
libre d'être tellement conditionné, qu'il ne puisse même pas respirer, sans
qu'il ne devrait en rendre des comptes, tout en étant poursuivi, aussi bien
psychologiquement, que sociologiquement...
En effet, sans pour autant en rajouter l'essentiel, qui n'est que le côté
économique, et le pire, c'est que aussi, dans les moindres de toutes ses
conduites, et encore cela, devrait on l'appeller un éventuel progrès ou une
stricte stagnation, pour ainsi dire!?...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.
Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.
----------
10 L'école (11/07/02)
Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.
Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.
----------
11 Le savoir (11/07/02)
Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.
Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.
----------
12 Le conditionnement (11/07/02)
Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?
Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?
----------
13 La pensée (11/07/02)
Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.
Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.
----------
14 L'argent (11/07/02)
Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.
Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.
----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)
Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.
Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.
----------
16 La culture (11/07/02)
Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.
Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.
----------
17 L'intelligence (11/07/02)
Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.
Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.
----------
18 L'instruction (11/07/02)
Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?
L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.
----------
19 La famille (11/07/02)
Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.
Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.
----------
20 L'enfant (11/07/02)
Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?
Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.
----------
21 La sexualité (11/07/02)
Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.
Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.
----------
22 La propriété (11/07/02)
Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?
Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.
----------
23 Le pouvoir (11/07/02)
Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?
Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.
----------
24 La peur (11/07/02)
Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.
Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.
----------
25 La sécurité (11/07/02)
Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.
Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.
----------
26 L'espoir (11/07/02)
Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.
Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.
----------
27 La différence (11/07/02)
Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.
Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.
----------
28 La communication (11/07/02)
Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.
Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.
----------
29 L'image (11/07/02)
Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.
L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.
----------
30 La justice (11/07/02)
Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.
Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.
----------
31 La vengeance (11/07/02)
Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.
Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.
----------
32 La réussite (11/07/02)
Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.
Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.
----------
33 La violence (11/07/02)
Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.
Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.
----------
34 La souffrance (11/07/02)
Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.
Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.
----------
35 Le dogme (11/07/02)
Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.
Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.
----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)
Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.
Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.
----------
11 Juillet 2002.
----------
...
plus de détails »- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
jmB
2008-03-14 14:47:02 UTC
Permalink
Post by philippus
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche.
Réduire la philo et la doctrine au copier coller....mon dieu.

*DOCTRINE*, subst. fém.
*A. *Ensemble de principes, d'énoncés, érigés ou non en système,
traduisant une certaine conception de l'univers, de l'existence humaine,
de la société, etc., et s'accompagnant volontiers, pour le domaine
envisagé, de la formulation de modèles de pensée, de règles de conduite.

chaque homme à SA doctrine...
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-03-15 16:31:58 UTC
Permalink
Ensuite vous aurez droit au dictionnaire de la philosophie.
Philippus
Post by jmB
Post by philippus
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche.
Réduire la philo et la doctrine au copier coller....mon dieu.
*DOCTRINE*, subst. fém.
*A. *Ensemble de principes, d'énoncés, érigés ou non en système,
traduisant une certaine conception de l'univers, de l'existence humaine,
de la société, etc., et s'accompagnant volontiers, pour le domaine
envisagé, de la formulation de modèles de pensée, de règles de conduite.
chaque homme à SA doctrine...
--
 jmB   french loser, but italian lover
jmB
2008-03-15 21:46:21 UTC
Permalink
Post by philippus
Ensuite vous aurez droit au dictionnaire
Faut bien vous rappeler le sens de certains mots.
Post by philippus
Post by jmB
Post by philippus
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche.
Réduire la philo et la doctrine au copier coller....mon dieu.
*DOCTRINE*, subst. fém.
*A. *Ensemble de principes, d'énoncés, érigés ou non en système,
traduisant une certaine conception de l'univers, de l'existence humaine,
de la société, etc., et s'accompagnant volontiers, pour le domaine
envisagé, de la formulation de modèles de pensée, de règles de conduite.
chaque homme à SA doctrine...
--
jmB french loser, but italian lover
--
jmB french loser, but italian lover
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-14 16:24:28 UTC
Permalink
Tiens, donc, et qu'en est-il en fin de compte, de cette soi-disante,
doctrine, n'est-elle pas seulement un texte comme un autre ridigé, par des
personnes, dont personne ne sait plus qui sont-ils, surtout, qu'une fois que
la politique y met main basse dessus, quand cela arrange sa perversité, et
que cela aussi arrange sa façon de vouloir encore dominer d'avantages et
sous toutes les formes...

N'empêche, que la politique, elle même, des fois qu'elle s'apprête à adopter
un certain texte en tant, que doctrine, elle sait pertinemment elle même,
qu'elle va en être bloquée, comme elle s'apprête, à le faire pour un
éventuel tiers état, en effet, lors de cette instauration de cette
soi-disante doctrine, étant donné, qu'elle ne pourrait jamais, sans pour
autant savoir, qui a le facteur temps, et son découlement de l'avant...

Néanmoins, c'est justement pour cela, que la politique, ne fait qu'inverser
les choses, ne serait-ce, que pour se donner une certaine consistance en la
matière, et en guise d'exemple, en revenant à cette putain de doctrine, qui
n'est tout au début qu'une vulgaire théorie sous forme de texte, ridigée
continuellement par des perfides et des pervers, ce qui, par ailleurs, en
effet arrange bien la politique, d'où la pire d'entre elles, n'est que celle
du socialisme, qui a effectivement, plus ou moins marché, au début du siècle
dernier, et qui commençait à ne plus marcher du tout, après la deuxième
guerre mondiale, étant donné, que les extrêmes bases de cette doctrine du
socialisme commencèrent à devenir visibles à l'oeil nu...

En effet, ces bases ne sont, que l'eugénisme, entre autres, qui est pour la
politique une vraie source d'argent, ce qui amplifie d'avantage l'économie,
et surtout, que c'est strictement, une chose qui est reliée à la médecine,
de la manière la plus proche, pour ne pas dire encore plus, ce qui n'est
qu'une espèce de combat à la nature...

Néanmoins, ce qui est, par ailleurs, susceptible de strictement cacher tous
les méfaits de l'eugénisme, par un moyen ou par un autre, puisque, pour la
politique, l'eugénisme reste et subsiste une vraie source d'argent, et c'est
tout, alors, il fallait qu'ils utilisent un peu plus d'autorité, et
impressionner encore un peu plus et prenant, surtout l'être par l'endroit
qui fait le plus mal, qui n'est autre que le besoin, pur et simple...

N'empêche, qu'il faudrait, encore détourner l'opinion publique, donc, cela
serait par la chose la plus classique, qui n'est que celle des étrangers,
comme cela avait bien marché, pendant la seconde guerre, on en a même fait
plein d'experience en matière d'eugénisme, dit la politique, et on leur
raconte jusqu'à nos jours rien que des sornettes, et ils croient, sinon on
leur lâche les chiens, et on les prend par le besoin, dit encore la
politique, comme on fait aux chiens...

D'autant plus, que de nos jours, l'eugénisme se pratique de manière assistée
par ordinateur, donc, une foie, que l'eugénisme, est assisté par ordinateur,
l'opinion publique ne verrait que du feu, et encore, la doctrine est
sauvegardée, quoiqu'elle agonise de plus en plus, puisque le but, en fin de
compte, n'était-ce pas, que de rabaisser l'être, quitte à en fabriquer, et
on va y arriver pense la politique, mais tant, que ça ne marche pas, et que
ça ne marchera jamais, nous on le sait, disait la politique, mais les gens,
ils ne le savent pas, et ils ne le sauront jamais, croit la politique, et ça
nous fera toujours beaucoup d'argent, planifie la politique, et on parlera
d'économie et qu'on est en crise, dit la politique, ce qui tournera vers le
tiers état pense la politique...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!




"philippus" <***@gmail.com> kirjoitti
viestissä:a3a9ec48-0319-4ebd-991a-***@s13g2000prd.googlegroups.com...
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche. Ce
qui s'est passé après de nombreux personnages par les constructions
des religions pour exemple, qui rapidement pour des raisons sociales
et économique et de pouvoir sont toutes allées à l'inverse de la
sagesse exprimée à la base.
Mais un sage homme s'il peut de son vivant éviter cette dérive par les
autres, ne peut ensuite empècher d'autres de s'accaparer un message et
d'en faire un enfermement nouveau....
Il faut guider, orienter, mais surtout ne pas enseigner ce qui ne peut
être enseigné, mais seulement découvert seul intérieurement.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Néanmoins, tu dois avoir bien raison, étant donné, que c'est justement cela,
le but de toute doctrine, fragmentée idéologiquement par certains détails
malsains, qui ont tendance, et de manière systématique à conditionner
autrui, et tout ceux qui y croient, toujours sous un extrême chantage
d'ordre plutôt sociologique, avant d'en être strictement économique...
D'autant plus, que dans la plupart des cas, cela se structure,
essentiellement, de manière strictement économique s'appuyant
catégoriquement sur le besoin, à travers lequel, le conditionnement en tant
que tel, devient par tous les moyens, comme l'intimidation et l'injustice,
entre autres, un besoin essentiel, pour qui, pour le progrès,
diraient-ils...
N'empêche, que je n'en doute pas, ne serait-ce, qu'une fraction de seconde,
quant à ta pensée, qui paraît si libre, d'où la clarification de cette
liberté devrait s'imposer, ne serait-ce, qu'à toi même...
En fin de comptes, étant qu'autrui n'est strictement et absolument, que
libre d'être tellement conditionné, qu'il ne puisse même pas respirer, sans
qu'il ne devrait en rendre des comptes, tout en étant poursuivi, aussi bien
psychologiquement, que sociologiquement...
En effet, sans pour autant en rajouter l'essentiel, qui n'est que le côté
économique, et le pire, c'est que aussi, dans les moindres de toutes ses
conduites, et encore cela, devrait on l'appeller un éventuel progrès ou une
stricte stagnation, pour ainsi dire!?...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.
Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.
----------
10 L'école (11/07/02)
Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.
Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.
----------
11 Le savoir (11/07/02)
Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.
Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.
----------
12 Le conditionnement (11/07/02)
Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?
Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?
----------
13 La pensée (11/07/02)
Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.
Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.
----------
14 L'argent (11/07/02)
Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.
Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.
----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)
Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.
Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.
----------
16 La culture (11/07/02)
Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.
Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.
----------
17 L'intelligence (11/07/02)
Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.
Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.
----------
18 L'instruction (11/07/02)
Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?
L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.
----------
19 La famille (11/07/02)
Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.
Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.
----------
20 L'enfant (11/07/02)
Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?
Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.
----------
21 La sexualité (11/07/02)
Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.
Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.
----------
22 La propriété (11/07/02)
Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?
Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.
----------
23 Le pouvoir (11/07/02)
Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?
Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.
----------
24 La peur (11/07/02)
Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.
Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.
----------
25 La sécurité (11/07/02)
Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.
Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.
----------
26 L'espoir (11/07/02)
Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.
Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.
----------
27 La différence (11/07/02)
Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.
Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.
----------
28 La communication (11/07/02)
Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.
Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.
----------
29 L'image (11/07/02)
Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.
L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.
----------
30 La justice (11/07/02)
Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.
Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.
----------
31 La vengeance (11/07/02)
Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.
Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.
----------
32 La réussite (11/07/02)
Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.
Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.
----------
33 La violence (11/07/02)
Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.
Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.
----------
34 La souffrance (11/07/02)
Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.
Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.
----------
35 Le dogme (11/07/02)
Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.
Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.
----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)
Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.
Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.
----------
11 Juillet 2002.
----------
...
plus de détails »- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-15 18:15:34 UTC
Permalink
De toutes manières
Toute doctrine
Ne reste qu'un cercle

D'où une fois
Que tu y dépasses
Le périmètre

Ne serait-ce
Que d'un mètre
Tu reçois surtout

Marteau sur la tête
Pour savoir
Qui est le maître

Qui te dira
Qu'il faudrait
Que tu t'assoies

Qui te dira
Qu'il faudrait
Que tu te mettes

Debout sans
Jamais t'élever surtout
Que tu dois

Continuellement
Te plaindre de tout
Et de toi même surtout

Et de tout le monde
Tout le temps
Et de partout

Que tu puisses
Rester en plein
Cercle surtout
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Tiens, donc, et qu'en est-il en fin de compte, de cette soi-disante,
doctrine, n'est-elle pas seulement un texte comme un autre ridigé, par des
personnes, dont personne ne sait plus qui sont-ils, surtout, qu'une fois
que la politique y met main basse dessus, quand cela arrange sa
perversité, et que cela aussi arrange sa façon de vouloir encore dominer
d'avantages et sous toutes les formes...
N'empêche, que la politique, elle même, des fois qu'elle s'apprête à
adopter un certain texte en tant, que doctrine, elle sait pertinemment
elle même, qu'elle va en être bloquée, comme elle s'apprête, à le faire
pour un éventuel tiers état, en effet, lors de cette instauration de cette
soi-disante doctrine, étant donné, qu'elle ne pourrait jamais, sans pour
autant savoir, qui a le facteur temps, et son découlement de l'avant...
Néanmoins, c'est justement pour cela, que la politique, ne fait
qu'inverser les choses, ne serait-ce, que pour se donner une certaine
consistance en la matière, et en guise d'exemple, en revenant à cette
putain de doctrine, qui n'est tout au début qu'une vulgaire théorie sous
forme de texte, ridigée continuellement par des perfides et des pervers,
ce qui, par ailleurs, en effet arrange bien la politique, d'où la pire
d'entre elles, n'est que celle du socialisme, qui a effectivement, plus ou
moins marché, au début du siècle dernier, et qui commençait à ne plus
marcher du tout, après la deuxième guerre mondiale, étant donné, que les
extrêmes bases de cette doctrine du socialisme commencèrent à devenir
visibles à l'oeil nu...
En effet, ces bases ne sont, que l'eugénisme, entre autres, qui est pour
la politique une vraie source d'argent, ce qui amplifie d'avantage
l'économie, et surtout, que c'est strictement, une chose qui est reliée à
la médecine, de la manière la plus proche, pour ne pas dire encore plus,
ce qui n'est qu'une espèce de combat à la nature...
Néanmoins, ce qui est, par ailleurs, susceptible de strictement cacher
tous les méfaits de l'eugénisme, par un moyen ou par un autre, puisque,
pour la politique, l'eugénisme reste et subsiste une vraie source
d'argent, et c'est tout, alors, il fallait qu'ils utilisent un peu plus
d'autorité, et impressionner encore un peu plus et prenant, surtout l'être
par l'endroit qui fait le plus mal, qui n'est autre que le besoin, pur et
simple...
N'empêche, qu'il faudrait, encore détourner l'opinion publique, donc, cela
serait par la chose la plus classique, qui n'est que celle des étrangers,
comme cela avait bien marché, pendant la seconde guerre, on en a même fait
plein d'experience en matière d'eugénisme, dit la politique, et on leur
raconte jusqu'à nos jours rien que des sornettes, et ils croient, sinon on
leur lâche les chiens, et on les prend par le besoin, dit encore la
politique, comme on fait aux chiens...
D'autant plus, que de nos jours, l'eugénisme se pratique de manière
assistée par ordinateur, donc, une foie, que l'eugénisme, est assisté par
ordinateur, l'opinion publique ne verrait que du feu, et encore, la
doctrine est sauvegardée, quoiqu'elle agonise de plus en plus, puisque le
but, en fin de compte, n'était-ce pas, que de rabaisser l'être, quitte à
en fabriquer, et on va y arriver pense la politique, mais tant, que ça ne
marche pas, et que ça ne marchera jamais, nous on le sait, disait la
politique, mais les gens, ils ne le savent pas, et ils ne le sauront
jamais, croit la politique, et ça nous fera toujours beaucoup d'argent,
planifie la politique, et on parlera d'économie et qu'on est en crise, dit
la politique, ce qui tournera vers le tiers état pense la politique...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche. Ce
qui s'est passé après de nombreux personnages par les constructions
des religions pour exemple, qui rapidement pour des raisons sociales
et économique et de pouvoir sont toutes allées à l'inverse de la
sagesse exprimée à la base.
Mais un sage homme s'il peut de son vivant éviter cette dérive par les
autres, ne peut ensuite empècher d'autres de s'accaparer un message et
d'en faire un enfermement nouveau....
Il faut guider, orienter, mais surtout ne pas enseigner ce qui ne peut
être enseigné, mais seulement découvert seul intérieurement.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Néanmoins, tu dois avoir bien raison, étant donné, que c'est justement cela,
le but de toute doctrine, fragmentée idéologiquement par certains détails
malsains, qui ont tendance, et de manière systématique à conditionner
autrui, et tout ceux qui y croient, toujours sous un extrême chantage
d'ordre plutôt sociologique, avant d'en être strictement économique...
D'autant plus, que dans la plupart des cas, cela se structure,
essentiellement, de manière strictement économique s'appuyant
catégoriquement sur le besoin, à travers lequel, le conditionnement en tant
que tel, devient par tous les moyens, comme l'intimidation et
l'injustice,
entre autres, un besoin essentiel, pour qui, pour le progrès,
diraient-ils...
N'empêche, que je n'en doute pas, ne serait-ce, qu'une fraction de seconde,
quant à ta pensée, qui paraît si libre, d'où la clarification de cette
liberté devrait s'imposer, ne serait-ce, qu'à toi même...
En fin de comptes, étant qu'autrui n'est strictement et absolument, que
libre d'être tellement conditionné, qu'il ne puisse même pas respirer, sans
qu'il ne devrait en rendre des comptes, tout en étant poursuivi, aussi bien
psychologiquement, que sociologiquement...
En effet, sans pour autant en rajouter l'essentiel, qui n'est que le côté
économique, et le pire, c'est que aussi, dans les moindres de toutes ses
conduites, et encore cela, devrait on l'appeller un éventuel progrès ou une
stricte stagnation, pour ainsi dire!?...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde éduqué,
n'est point monde élevé.
ordre n'élève.
Sous la condition des corps,
point de phare s'élève.
----------
10 L'école (11/07/02)
Bref esprit un temps,
écolier on te fera.
Prison des enfants.
Liberté ils te diront,
mais sujet tu deviendras.
----------
11 Le savoir (11/07/02)
Que sais-tu homme ?
Leur histoire n'est que leur.
Laisse ton sillon.
Tes maîtres ne savent rien.
Ils parlent sans rechercher.
----------
12 Le conditionnement (11/07/02)
Qui es-tu produit ?
Une oeuvre extérieure,
ou issue de toi ?
Homme de glaise des dieux,
ou être libre sous Dieu ?
----------
13 La pensée (11/07/02)
Homme tu penses.
Panse plutôt tes pensées.
L'esprit est ton soin.
Laisse les faux médecins.
Corps et âme cherchent lien.
----------
14 L'argent (11/07/02)
Les dieux sont tous morts.
La bête les remplace.
L'or enragera.
Remplissez bien les coffres.
Il se videront sans vous.
----------
15 Richesse et pauvreté (11/07/02)
Riche je te plains.
Pauvre tu es encore,
face aux pauvres.
Tous miséreux vous restez.
Vous n'enviez que fausseté.
----------
16 La culture (11/07/02)
Homme d'images.
Ta culture est culte.
Ouvre ta porte.
Tu entretiens ton carcan.
Autres colliers libèrent.
----------
17 L'intelligence (11/07/02)
Intelligent, soit.
Vide tes poches et mains,
le monde pleure.
Intelligent tu restes.
Par l'intellect il souffre.
----------
18 L'instruction (11/07/02)
Avoir ou savoir ?
Que proposes-tu maître ?
Pouvoir ou aide ?
L'élève apprend le faux.
Le disciple guidé, est.
----------
19 La famille (11/07/02)
Que sont mes parents ?
Près, orphelin je reste.
Loin, je redeviens.
Je ne juge mes gardiens.
Plus prisonniers ils restent.
----------
20 L'enfant (11/07/02)
Petit mais présent.
Adulte mais bien absent.
Où me mènent-ils ?
Ma descente est bien là.
Un corps sans âme ils voient.
----------
21 La sexualité (11/07/02)
Corporel tu es.
Jouissance tu as droit.
Nature répond.
Les sans âmes se privent.
L'esprit voit corps et âme.
----------
22 La propriété (11/07/02)
Qu'as-tu, toi, homme ?
Tu n'es déjà point pour toi,
qu'engranger d'autre ?
Ton linceul est sans poches.
Charge léger ton âme.
----------
23 Le pouvoir (11/07/02)
Les choses tu veux,
peux sont-elles par ta vue ?
Grand tu veux être ?
Maître pour guider qui, où ?
Esclaves tu recherches.
----------
24 La peur (11/07/02)
Homme de crainte.
Ce qui n'est ne peut être.
Tu construis ta peur.
Ton demain l'est par hier.
Seul les présents tuent leurs peurs.
----------
25 La sécurité (11/07/02)
Une vie sans filet.
Un univers sans filtres.
Temps réduit au vrai.
Centenaire par le faux.
Trentenaire pour le vrai.
----------
26 L'espoir (11/07/02)
Tu dormais hier.
Tu ne te lèves ce jour.
Tu espères bien.
Tu ne feras pas demain.
Tu attendras bien une vie.
----------
27 La différence (11/07/02)
Tu ne veux l'autre.
L'autre guère plus de toi.
Tenez le miroir.
Las de vos propres reflets,
vous serez l'un et l'autre.
----------
28 La communication (11/07/02)
Homme tu cris fort.
Plus souvent tu fais du bruit,
rarement tu es.
Pauvre, tu dis, tu repars.
Le commun est plus riche.
----------
29 L'image (11/07/02)
Tu parais très bien.
Mais sans échafaudage,
Le décor tombe.
L'habit n'est pas comédien.
Le sage est, l'homme a.
----------
30 La justice (11/07/02)
Balance tu es.
Justice tu l'es bien moins.
Homme tu restes.
Des hommes je ne la vois.
Immanente je la vois.
----------
31 La vengeance (11/07/02)
Clame le gibet,
tu auras la potence.
Miroir du vengeur.
Oeil pour oeil tu n'as compris.
Abstiens-toi dans la masse.
----------
32 La réussite (11/07/02)
Homme de succès,
pèse bien ton gain du leur.
L'éveil est précis.
Le sage est sans poches.
Le sage l'est sans ses mains.
----------
33 La violence (11/07/02)
Des trois demeures,
pensée, verbe, et corps,
violence réside.
Ne vois pas qu'avec les yeux.
Ecoute bien les pensées.
----------
34 La souffrance (11/07/02)
Tu engendres tout.
Saches taire tes plaintes.
Désireux souffrant.
Tu veux, tu as, tu souffres.
Je suis, je n'ai, tu souffres.
----------
35 Le dogme (11/07/02)
Six milliards d'enfers.
Six milliards plus un dogme.
Six milliards par toi.
Tu clames bien haut liberté,
présente en toi, tu pries.
----------
36 De la liberté et de la conscience (11/07/02)
Conscience du fruit,
réclame de bien semer.
Combat jardinier.
Le jardin est intérieur.
La pioche reste l'esprit.
----------
11 Juillet 2002.
----------
...
plus de détails »- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
philippus
2008-03-15 18:48:35 UTC
Permalink
Une bonne chose faite par les mains d'un homme devient une guerre
entre les mains d'un autre.
Les exemples sont nombreux, il suffit de voir les bases des
civilisations et leurs fins.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Tiens, donc, et qu'en est-il en fin de compte, de cette soi-disante,
doctrine, n'est-elle pas seulement un texte comme un autre ridigé, par des
personnes, dont personne ne sait plus qui sont-ils, surtout, qu'une fois que
la politique y met main basse dessus, quand cela arrange sa perversité, et
que cela aussi arrange sa façon de vouloir encore dominer d'avantages et
sous toutes les formes...
N'empêche, que la politique, elle même, des fois qu'elle s'apprête à adopter
un certain texte en tant, que doctrine, elle sait pertinemment elle même,
qu'elle va en être bloquée, comme elle s'apprête, à le faire pour un
éventuel tiers état, en effet, lors de cette instauration de cette
soi-disante doctrine, étant donné, qu'elle ne pourrait jamais, sans pour
autant savoir, qui a le facteur temps, et son découlement de l'avant...
Néanmoins, c'est justement pour cela, que la politique, ne fait qu'inverser
les choses, ne serait-ce, que pour se donner une certaine consistance en la
matière, et en guise d'exemple, en revenant à cette putain de doctrine, qui
n'est tout au début qu'une vulgaire théorie sous forme de texte, ridigée
continuellement par des perfides et des pervers, ce qui, par ailleurs, en
effet arrange bien la politique, d'où la pire d'entre elles, n'est que celle
du socialisme, qui a effectivement, plus ou moins marché, au début du siècle
dernier, et qui commençait à ne plus marcher du tout, après la deuxième
guerre mondiale, étant donné, que les extrêmes bases de cette doctrine du
socialisme commencèrent à devenir visibles à l'oeil nu...
En effet, ces bases ne sont, que l'eugénisme, entre autres, qui est pour la
politique une vraie source d'argent, ce qui amplifie d'avantage l'économie,
et surtout, que c'est strictement, une chose qui est reliée à la médecine,
de la manière la plus proche, pour ne pas dire encore plus, ce qui n'est
qu'une espèce de combat à la nature...
Néanmoins, ce qui est, par ailleurs, susceptible de strictement cacher tous
les méfaits de l'eugénisme, par un moyen ou par un autre, puisque, pour la
politique, l'eugénisme reste et subsiste une vraie source d'argent, et c'est
tout, alors, il fallait qu'ils utilisent un peu plus d'autorité, et
impressionner encore un peu plus et prenant, surtout l'être par l'endroit
qui fait le plus mal, qui n'est autre que le besoin, pur et simple...
N'empêche, qu'il faudrait, encore détourner l'opinion publique, donc, cela
serait par la chose la plus classique, qui n'est que celle des étrangers,
comme cela avait bien marché, pendant la seconde guerre, on en a même fait
plein d'experience en matière d'eugénisme, dit la politique, et on leur
raconte jusqu'à nos jours rien que des sornettes, et ils croient, sinon on
leur lâche les chiens, et on les prend par le besoin, dit encore la
politique, comme on fait aux chiens...
D'autant plus, que de nos jours, l'eugénisme se pratique de manière assistée
par ordinateur, donc, une foie, que l'eugénisme, est assisté par ordinateur,
l'opinion publique ne verrait que du feu, et encore, la doctrine est
sauvegardée, quoiqu'elle agonise de plus en plus, puisque le but, en fin de
compte, n'était-ce pas, que de rabaisser l'être, quitte à en fabriquer, et
on va y arriver pense la politique, mais tant, que ça ne marche pas, et que
ça ne marchera jamais, nous on le sait, disait la politique, mais les gens,
ils ne le savent pas, et ils ne le sauront jamais, croit la politique, et ça
nous fera toujours beaucoup d'argent, planifie la politique, et on parlera
d'économie et qu'on est en crise, dit la politique, ce qui tournera vers le
tiers état pense la politique...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche. Ce
qui s'est passé après de nombreux personnages par les constructions
des religions pour exemple, qui rapidement pour des raisons sociales
et économique et de pouvoir sont toutes allées à l'inverse de la
sagesse exprimée à la base.
Mais un sage homme s'il peut de son vivant éviter cette dérive par les
autres, ne peut ensuite empècher d'autres de s'accaparer un message et
d'en faire un enfermement nouveau....
Il faut guider, orienter, mais surtout ne pas enseigner ce qui ne peut
être enseigné, mais seulement découvert seul intérieurement.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Néanmoins, tu dois avoir bien raison, étant donné, que c'est justement cela,
le but de toute doctrine, fragmentée idéologiquement par certains détails
malsains, qui ont tendance, et de manière systématique à conditionner
autrui, et tout ceux qui y croient, toujours sous un extrême chantage
d'ordre plutôt sociologique, avant d'en être strictement économique...
D'autant plus, que dans la plupart des cas, cela se structure,
essentiellement, de manière strictement économique s'appuyant
catégoriquement sur le besoin, à travers lequel, le conditionnement en tant
que tel, devient par tous les moyens, comme l'intimidation et l'injustice,
entre autres, un besoin essentiel, pour qui, pour le progrès,
diraient-ils...
N'empêche, que je n'en doute pas, ne serait-ce, qu'une fraction de seconde,
quant à ta pensée, qui paraît si libre, d'où la clarification de cette
liberté devrait s'imposer, ne serait-ce, qu'à toi même...
En fin de comptes, étant qu'autrui n'est strictement et absolument, que
libre d'être tellement conditionné, qu'il ne puisse même pas respirer, sans
qu'il ne devrait en rendre des comptes, tout en étant poursuivi, aussi bien
psychologiquement, que sociologiquement...
En effet, sans pour autant en rajouter l'essentiel, qui n'est que le côté
économique, et le pire, c'est que aussi, dans les moindres de toutes ses
conduites, et encore cela, devrait on l'appeller un éventuel progrès ou une
stricte stagnation, pour ainsi dire!?...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde
...
plus de détails »- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-15 19:41:55 UTC
Permalink
Comme par hasard, si jamais, tu t'apprêtes à vouloir entendre par un homme,
un système politique, comme par vouloir entendre par une chose, une certaine
théorie, qui se métamorphose comme par enchantement en doctrine, la guerre à
toujours été au coin de la rue, y incluant l'ultime manoeuvre, qui n'est
qu'un éventuel génocide...

Étant donné, que ça avait toujours fini par toucher les poches, autrement
dit, l'argent, proprement dit, ce qui ne faisait que rendre l'être en tant
que marchandise, avant le territoire...

Quant à ce qui est d'éventuelles civilisations, cela est connu par tous, ou
presque, puisqu'elles finissent ainsi, essentiellement en touchant de près à
l'être, et en voulant s'isoler de la pensée de l'être, sans pour autant
mentionner la convoitise territoriale, qui se transforme par elle même en
une autre et une différente histoire...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!




"philippus" <***@gmail.com> kirjoitti
viestissä:6487b653-4526-4086-a237-***@a23g2000hsc.googlegroups.com...
Une bonne chose faite par les mains d'un homme devient une guerre
entre les mains d'un autre.
Les exemples sont nombreux, il suffit de voir les bases des
civilisations et leurs fins.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Tiens, donc, et qu'en est-il en fin de compte, de cette soi-disante,
doctrine, n'est-elle pas seulement un texte comme un autre ridigé, par des
personnes, dont personne ne sait plus qui sont-ils, surtout, qu'une fois que
la politique y met main basse dessus, quand cela arrange sa perversité, et
que cela aussi arrange sa façon de vouloir encore dominer d'avantages et
sous toutes les formes...
N'empêche, que la politique, elle même, des fois qu'elle s'apprête à adopter
un certain texte en tant, que doctrine, elle sait pertinemment elle même,
qu'elle va en être bloquée, comme elle s'apprête, à le faire pour un
éventuel tiers état, en effet, lors de cette instauration de cette
soi-disante doctrine, étant donné, qu'elle ne pourrait jamais, sans pour
autant savoir, qui a le facteur temps, et son découlement de l'avant...
Néanmoins, c'est justement pour cela, que la politique, ne fait qu'inverser
les choses, ne serait-ce, que pour se donner une certaine consistance en la
matière, et en guise d'exemple, en revenant à cette putain de doctrine, qui
n'est tout au début qu'une vulgaire théorie sous forme de texte, ridigée
continuellement par des perfides et des pervers, ce qui, par ailleurs, en
effet arrange bien la politique, d'où la pire d'entre elles, n'est que celle
du socialisme, qui a effectivement, plus ou moins marché, au début du siècle
dernier, et qui commençait à ne plus marcher du tout, après la deuxième
guerre mondiale, étant donné, que les extrêmes bases de cette doctrine du
socialisme commencèrent à devenir visibles à l'oeil nu...
En effet, ces bases ne sont, que l'eugénisme, entre autres, qui est pour la
politique une vraie source d'argent, ce qui amplifie d'avantage l'économie,
et surtout, que c'est strictement, une chose qui est reliée à la médecine,
de la manière la plus proche, pour ne pas dire encore plus, ce qui n'est
qu'une espèce de combat à la nature...
Néanmoins, ce qui est, par ailleurs, susceptible de strictement cacher tous
les méfaits de l'eugénisme, par un moyen ou par un autre, puisque, pour la
politique, l'eugénisme reste et subsiste une vraie source d'argent, et c'est
tout, alors, il fallait qu'ils utilisent un peu plus d'autorité, et
impressionner encore un peu plus et prenant, surtout l'être par l'endroit
qui fait le plus mal, qui n'est autre que le besoin, pur et simple...
N'empêche, qu'il faudrait, encore détourner l'opinion publique, donc, cela
serait par la chose la plus classique, qui n'est que celle des étrangers,
comme cela avait bien marché, pendant la seconde guerre, on en a même fait
plein d'experience en matière d'eugénisme, dit la politique, et on leur
raconte jusqu'à nos jours rien que des sornettes, et ils croient, sinon on
leur lâche les chiens, et on les prend par le besoin, dit encore la
politique, comme on fait aux chiens...
D'autant plus, que de nos jours, l'eugénisme se pratique de manière assistée
par ordinateur, donc, une foie, que l'eugénisme, est assisté par ordinateur,
l'opinion publique ne verrait que du feu, et encore, la doctrine est
sauvegardée, quoiqu'elle agonise de plus en plus, puisque le but, en fin de
compte, n'était-ce pas, que de rabaisser l'être, quitte à en fabriquer, et
on va y arriver pense la politique, mais tant, que ça ne marche pas, et que
ça ne marchera jamais, nous on le sait, disait la politique, mais les gens,
ils ne le savent pas, et ils ne le sauront jamais, croit la politique, et ça
nous fera toujours beaucoup d'argent, planifie la politique, et on parlera
d'économie et qu'on est en crise, dit la politique, ce qui tournera vers le
tiers état pense la politique...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
La doctrine n'est que par celui qui suit un autre homme de sagesse
sans chercher à devenir lui-même un sage par sa propre démarche. Ce
qui s'est passé après de nombreux personnages par les constructions
des religions pour exemple, qui rapidement pour des raisons sociales
et économique et de pouvoir sont toutes allées à l'inverse de la
sagesse exprimée à la base.
Mais un sage homme s'il peut de son vivant éviter cette dérive par les
autres, ne peut ensuite empècher d'autres de s'accaparer un message et
d'en faire un enfermement nouveau....
Il faut guider, orienter, mais surtout ne pas enseigner ce qui ne peut
être enseigné, mais seulement découvert seul intérieurement.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Néanmoins, tu dois avoir bien raison, étant donné, que c'est justement cela,
le but de toute doctrine, fragmentée idéologiquement par certains détails
malsains, qui ont tendance, et de manière systématique à conditionner
autrui, et tout ceux qui y croient, toujours sous un extrême chantage
d'ordre plutôt sociologique, avant d'en être strictement économique...
D'autant plus, que dans la plupart des cas, cela se structure,
essentiellement, de manière strictement économique s'appuyant
catégoriquement sur le besoin, à travers lequel, le conditionnement en tant
que tel, devient par tous les moyens, comme l'intimidation et l'injustice,
entre autres, un besoin essentiel, pour qui, pour le progrès,
diraient-ils...
N'empêche, que je n'en doute pas, ne serait-ce, qu'une fraction de seconde,
quant à ta pensée, qui paraît si libre, d'où la clarification de cette
liberté devrait s'imposer, ne serait-ce, qu'à toi même...
En fin de comptes, étant qu'autrui n'est strictement et absolument, que
libre d'être tellement conditionné, qu'il ne puisse même pas respirer, sans
qu'il ne devrait en rendre des comptes, tout en étant poursuivi, aussi bien
psychologiquement, que sociologiquement...
En effet, sans pour autant en rajouter l'essentiel, qui n'est que le côté
économique, et le pire, c'est que aussi, dans les moindres de toutes ses
conduites, et encore cela, devrait on l'appeller un éventuel progrès ou une
stricte stagnation, pour ainsi dire!?...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
Les mots des humanistes, s'ils ressemblent aux mots des croyants
conditionnés,
sont pour enlever les maux réels, non pour les entretenir dans leurs
maladies.
Libre est ma pensée, mais pour la liberté des autres, sans autre forme
autour de moi.
Chacun reste seul avec lui-même en ce domaine profond. Nous sommes sur
le même diapason.
Bien à vous
Philippus
Post by Ahmed Ouahi, Architect
En principe tout rappele tout
Cela reste en principe sans le tout
Puisqu'en effet me concernant surtout
Sûr je n'avais pas l'intention du tout
De faire autre chose que surtout
Rien qu'un semblant de constatation
Sur ce que j'aperçu sur ta page
Dont j'étais imprégné par l'image
De tes travaux dans cette page
Cependant je n'aurais pu surtout
Et aucunement voulu me retrouver
Et me replonger autour de certains
Piliers d'odeur idéologiques surtout
Révoqués par le temps de partout
En tant que réponse ayant en tout
Et en tant rien qu'assise strictement
Doctrinale dont je m'en évade surtout
Sans pour autant que cela développe
L'expansion du temps et surtout
Au lieu de sa réduction de partout
Au profit de qui et par qui surtout
Reste à savoir et en faveur de qui plutôt
Étant qu'en ce qui concerne l'image
Par ailleurs risque de transformer l'alliage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Les mots des uns expriment ce que les mots des autres disent.
En attendant dans l'ombre les autres préfèrent garder leurs maux.
Votre façon d'écrire me fait penser à des Tankas, j'ai pratiqué un
moment avec un autre intervenant de ces forums.
Bien à vous.
Philippus
Si vous appréciez....
1 Le travail (11/07/02)
Homme de labeur
tu épuises seul ton corps.
Un autre viendra.
Use les questions en toi.
La seule fin du corps est.
----------
2 La société (11/07/02)
Homme du groupe
qui es-tu parmi eux tous ?
Un pour eux ou toi ?
Pense à toi seul ce jour.
Ton demain sera le tout.
----------
3 L'enseignement (11/07/02)
Homme qu'apprends-tu ?
Quatre murs de condition,
clé de ta prison
Acte à la destruction,
fait saigner toute pensée.
----------
4 L'amour (11/07/02)
Homme qu'aimes-tu ?
Ton propre miroir sans tain
reflétant l'autre.
Brise les chaînes des yeux
Brise les miroirs pour eux.
----------
5 Le couple (11/07/02)
Homme et femme,
femme et homme en un.
Deux corps ne font l'unité.
Sépare le deux en toi.
Ensuite cherche le corps.
----------
6 La croyance (11/07/02)
Tu ne sais tu crois.
Tu cherches que par les mains,
qui ne répondent.
Les mouvements par l'esprit,
remplissent bras des manchots.
----------
7 Le progrès (11/07/02)
Matière te pousse.
Subtil tu repousses loin.
Descendant tu es.
Lève la tête des mains.
Le mieux progresse le tout.
----------
8 La science (11/07/02)
Sciences visibles,
ou sciences invisibles,
ce qui est reste.
Séparez la matière.
Dame vérité relie.
----------
9 L'éducation (11/07/02)
Monde
...
plus de détails »- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
jmB
2008-03-15 21:49:44 UTC
Permalink
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Comme par hasard, si jamais, tu t'apprêtes à vouloir entendre par un homme,
un système politique, comme par vouloir entendre par une chose, une certaine
théorie, qui se métamorphose comme par enchantement en doctrine, la guerre à
toujours été au coin de la rue, y incluant l'ultime manoeuvre, qui n'est
qu'un éventuel génocide...
Étant donné, que ça avait toujours fini par toucher les poches, autrement
dit, l'argent, proprement dit, ce qui ne faisait que rendre l'être en tant
que marchandise, avant le territoire...
Quant à ce qui est d'éventuelles civilisations, cela est connu par tous, ou
presque, puisqu'elles finissent ainsi, essentiellement en touchant de près à
l'être, et en voulant s'isoler de la pensée de l'être, sans pour autant
mentionner la convoitise territoriale, qui se transforme par elle même en
une autre et une différente histoire...
il n'y a pas que l'argent.
il y a la jouissance du pouvoir...
celle qui permet de se comparer à Dieu.
--
jmB french loser, but italian lover
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-15 21:59:18 UTC
Permalink
En effet, d'où la pire des erreurs...
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Post by jmB
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Comme par hasard, si jamais, tu t'apprêtes à vouloir entendre par un
homme, un système politique, comme par vouloir entendre par une chose,
une certaine théorie, qui se métamorphose comme par enchantement en
doctrine, la guerre à toujours été au coin de la rue, y incluant l'ultime
manoeuvre, qui n'est qu'un éventuel génocide...
Étant donné, que ça avait toujours fini par toucher les poches, autrement
dit, l'argent, proprement dit, ce qui ne faisait que rendre l'être en
tant que marchandise, avant le territoire...
Quant à ce qui est d'éventuelles civilisations, cela est connu par tous,
ou presque, puisqu'elles finissent ainsi, essentiellement en touchant de
près à l'être, et en voulant s'isoler de la pensée de l'être, sans pour
autant mentionner la convoitise territoriale, qui se transforme par elle
même en une autre et une différente histoire...
il n'y a pas que l'argent.
il y a la jouissance du pouvoir...
celle qui permet de se comparer à Dieu.
--
jmB french loser, but italian lover
jmB
2008-03-15 21:47:59 UTC
Permalink
Post by philippus
Une bonne chose faite par les mains d'un homme devient une guerre
entre les mains d'un autre.
Les exemples sont nombreux, il suffit de voir les bases des
civilisations et leurs fins.
Bien à vous
Philippus
des généralité de comptoir en péroraison de fat, il n'y a qu'un pas!

et puis il est d'usage de "nettoyer" un peu les fils...
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-03-16 14:27:58 UTC
Permalink
Vous faites part entière dans ma réponse pourtant.
Philippus
philippus a écrit :> Une bonne chose faite par les mains d'un homme devient une guerre
Post by philippus
entre les mains d'un autre.
Les exemples sont nombreux, il suffit de voir les bases des
civilisations et leurs fins.
Bien à vous
Philippus
  des généralité de comptoir en péroraison de fat, il n'y a qu'un pas!
et puis il est d'usage de "nettoyer" un peu les fils...
--
 jmB   french loser, but italian lover
jmB
2008-03-13 20:44:43 UTC
Permalink
Post by philippus
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
ET encore une connerie de gros beauf....
comme si un peintre n'était pas un auteur en plus...

quel sot et fat vous êtes...
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-03-15 16:28:00 UTC
Permalink
A côté de jmB sur mon écran il y a "affiché le profil"
quand je suis ce lien j'ai "erreur 404".
Je comprend mieux maintenant vos positions.
Philippus
Post by philippus
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
ET encore une connerie de gros beauf....
 comme si un peintre n'était pas un auteur en plus...
quel sot et fat vous êtes...
--
 jmB   french loser, but italian lover
jmB
2008-03-15 20:52:20 UTC
Permalink
Post by philippus
A côté de jmB sur mon écran il y a "affiché le profil"
quand je suis ce lien j'ai "erreur 404".
tu crois quand même pas que je mettre mon adresse mail
en clair...
je me suis fait assez pourrir ma bal dans le temps.

mais mon IP est parfaitement lisible...et accessible.

en plus j'ai jamais eu de 404, mais de Simca Aronde.
--
jmB french loser, but italian lover
liaM
2008-03-15 22:19:57 UTC
Permalink
jmB wrote:
Simca Aronde.



Ma première voiture, payée 1200 dollars dans l'agence Simca des
champs élysées, bleu ciel..
philippus
2008-03-16 14:26:18 UTC
Permalink
Même dans l'humour vous ne captez pas ce est subtil à l'esprit.
Votre mail ne m'intéresse nullement. C'est vous qui venez à nous, pas
nous.
Philippus.
philippus a écrit :> A côté de jmB sur mon écran il y a "affiché le profil"
Post by philippus
quand je suis ce lien j'ai "erreur 404".
tu crois quand même pas que je mettre mon adresse mail
en clair...
je me suis fait assez pourrir ma bal dans le temps.
mais mon IP est parfaitement lisible...et accessible.
en plus j'ai jamais eu de 404, mais de Simca Aronde.
--
 jmB   french loser, but italian lover
jmB
2008-03-15 21:55:35 UTC
Permalink
Post by philippus
A côté de jmB sur mon écran il y a "affiché le profil"
quand je suis ce lien j'ai "erreur 404".
j'ai jamais eu de 404 pijote...
--
jmB french loser, but italian lover
jean-marc Mannucci
2008-03-16 14:55:35 UTC
Permalink
Post by philippus
A côté de jmB sur mon écran il y a "affiché le profil"
quand je suis ce lien j'ai "erreur 404".
et voilà où ça mène, la philosophie.
Post by philippus
Je comprend mieux maintenant ....
optimiste, va.

fu2 de rigueur, chez les amis qui chantent, dansent, et se racontent
plein de choses intelligentes autour d'un feu de camp
--
Jean-marc Mannucci
************************************************
jmB
2008-03-13 20:46:44 UTC
Permalink
Post by philippus
L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
ibid...
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-03-15 16:28:52 UTC
Permalink
"Erreur 404" toujours....
Philippus
philippus a écrit :> L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
 ibid...
--
 jmB   french loser, but italian lover
jmB
2008-03-15 20:53:42 UTC
Permalink
Post by philippus
"Erreur 404" toujours....
mais quel âne....

faire "affichage, code source du message."

y mon IP...
Post by philippus
Philippus
philippus a écrit :> L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
ibid...
--
jmB french loser, but italian lover
--
jmB french loser, but italian lover
jmB
2008-03-15 21:56:16 UTC
Permalink
Post by philippus
"Erreur 404" toujours....
mime pas ine 403...bachi mazout...
Post by philippus
Philippus
philippus a écrit :> L'oeuvre d'un peintre et plus vite analysée que l'oeuvre d'un auteur.
ibid...
--
jmB french loser, but italian lover
--
jmB french loser, but italian lover
diegel
2008-03-15 21:57:51 UTC
Permalink
Ce coudard, ex paveur de rue, patellisé sur le forum de philosophie, depuis
que diegel s'y trouve (de la bande des morpions de ses couilles), est
pathétique : personne ne le lit, personne ne lui répond, et ce depuis des
années ! Il va même jusqu'à imaginer qu'on lui répond et il émet alors des
émoticônes ou des grognements, selon ce qu'il parvient à comprendre de ses
hallucinations ...
steux.m
2008-03-13 07:29:43 UTC
Permalink
"philippus" <***@gmail.com> a écrit dans le message de news:
a6c03b91-e3a2-4c1c-8916-***@s8g2000prg.googlegroups.com...
Je vois que les littéraires seraient aussi susceptibles ici que les
prétendus philosophes sur les forums de philosophie.

Pouvez-vous indiquer quels sont les autres Forums que :
fr.rec.philo où l'on peut vous lire ?

Yzou
jmB
2008-03-14 06:59:48 UTC
Permalink
Post by philippus
Je vois que les littéraires seraient aussi susceptibles ici que les
prétendus philosophes sur les forums de philosophie.
fr.rec.philo où l'on peut vous lire ?
Yzou
pouvez vous me dire les forum où on NE peut pas vous lire...

la philo de bazar vous aussi?
--
jmB french loser, but italian lover
jmB
2008-03-14 07:00:07 UTC
Permalink
Post by philippus
Je vois que les littéraires seraient aussi susceptibles ici que les
prétendus philosophes sur les forums de philosophie.
fr.rec.philo où l'on peut vous lire ?
Yzou
Ibid
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-03-14 14:35:32 UTC
Permalink
Bonjour Yzou
Je suis sur fr.sci.philo seulement, il y avait bien af.philo mais plus
d'intervenants depuis un moment.
Je passais seulement sur fr.rec.arts.litterature, fr.sci.philo,
fr.rec.tv.programmes, afin de répondre à un mail ou deux qui me
concernait. Certains m'invitent sur d'autres forums privés mais je ne
peux être présent partout, il y a aussi une vie entre les
forums......:-)) J'ai aussi fait créer un forum philosophique/
Spirituel sur mon propre site, mais je ne désire pas pour l'instant le
lancer, je reste en réflexion....(Mais vous avez aussi mon site pour
consulter mes écrits gratuitement)

Bien à vous
Philippus
Post by philippus
Je vois que les littéraires seraient aussi susceptibles ici que les
prétendus philosophes sur les forums de philosophie.
   fr.rec.philo  où l'on peut vous lire ?
Yzou
jmB
2008-03-11 01:51:04 UTC
Permalink
Post by molene.sa
Cher Phillipus
mais vous ne saviez pas que phillipus est un sot?

je vous le dis sous le sceau du secret,
au saut du lit.
--
jmB french loser, but italian lover
philippus
2008-03-12 20:30:22 UTC
Permalink
Je suis même un sceau du prophète, pour ceux qui comprendront.....
Bien à tous
Philippus
molene.sa a écrit :> Cher Phillipus
mais vous ne saviez pas que phillipus est un sot?
je vous le dis sous le sceau du secret,
au saut du lit.
--
 jmB   french loser, but italian lover
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-11 09:16:24 UTC
Permalink
Ben voyons
N'aurais-tu pas dû tenir
En haute considération

Et un peu plus
Tout genre de masturbation
Sachant qu'une opinion

Et un trou du cul
Tout le monde en a sans plus
Pour ton entière satisfaction

Devraient-ils souffrir
Et encore un peu plus
Ceux qui t'ont lâcher la laisse

Quoique ouvertement
Devrait faire de l'argent
À des comme toi en plus

Et à tous les gens
Qui s'agrippent à ton cul
Étant aboiements excessifs

Tendent à la rage
Sauf que pour faire de l'âge
Assis sur son cul à la plage
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Post by molene.sa
Cher Phillipus
Il ne faut pas répondre à cet ignorant il n'en vaut pas l'énergie de plus
il ne sait pas ce qu'il perd en dédaignant les autres cultures ,riches
pour l'esprit.
Pauvre idiot fait il ..ça existe encore ce genre de bêta...
Bien à vous mon Cher Phillipus
KAt
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.
Philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU
CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une
fois, bande de sales hypocrites !
jmB
2008-03-11 23:17:28 UTC
Permalink
Ahmed Ouahi, Architect a écrit :

ne répondez pas au troll.
vous lui donnez du plaisir.
vous polluez la bande passante
merci.
--
jmB french loser, but italian lover
liaM
2008-03-13 01:19:35 UTC
Permalink
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Ben voyons
N'aurais-tu pas dû tenir
En haute considération
Et un peu plus
Tout genre de masturbation
Sachant qu'une opinion
Et un trou du cul
Tout le monde en a sans plus
Pour ton entière satisfaction
Devraient-ils souffrir
Et encore un peu plus
Ceux qui t'ont lâcher la laisse
Quoique ouvertement
Devrait faire de l'argent
À des comme toi en plus
Et à tous les gens
Qui s'agrippent à ton cul
Étant aboiements excessifs
Tendent à la rage
Sauf que pour faire de l'âge
Assis sur son cul à la plage
liaM
2008-03-13 01:37:52 UTC
Permalink
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Ben voyons
N'aurais-tu pas dû tenir
En haute considération
Et un peu plus
Tout genre de masturbation
Sachant qu'une opinion
Et un trou du cul
Tout le monde en a sans plus
Pour ton entière satisfaction
Devraient-ils souffrir
Et encore un peu plus
Ceux qui t'ont lâcher la laisse
Quoique ouvertement
Devrait faire de l'argent
À des comme toi en plus
Et à tous les gens
Qui s'agrippent à ton cul
Étant aboiements excessifs
Tendent à la rage
Sauf que pour faire de l'âge
Assis sur son cul à la plage
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-13 11:20:18 UTC
Permalink
Twé twé twé
Gé san kou gé
Vé bian témé twé
--
Ahmed Ouahi, Architect
Lo Bojor!
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Ben voyons
N'aurais-tu pas dû tenir
En haute considération
Et un peu plus
Tout genre de masturbation
Sachant qu'une opinion
Et un trou du cul
Tout le monde en a sans plus
Pour ton entière satisfaction
Devraient-ils souffrir
Et encore un peu plus
Ceux qui t'ont lâcher la laisse
Quoique ouvertement
Devrait faire de l'argent
À des comme toi en plus
Et à tous les gens
Qui s'agrippent à ton cul
Étant aboiements excessifs
Tendent à la rage
Sauf que pour faire de l'âge
Assis sur son cul à la plage
Ahmed Ouahi, Architect
2008-03-13 11:20:08 UTC
Permalink
Twé twé twé
Gé san kou gé
Vé bian témé twé
--
Ahmed Ouahi, Architect
Lo Bojor!
Post by Ahmed Ouahi, Architect
Ben voyons
N'aurais-tu pas dû tenir
En haute considération
Et un peu plus
Tout genre de masturbation
Sachant qu'une opinion
Et un trou du cul
Tout le monde en a sans plus
Pour ton entière satisfaction
Devraient-ils souffrir
Et encore un peu plus
Ceux qui t'ont lâcher la laisse
Quoique ouvertement
Devrait faire de l'argent
À des comme toi en plus
Et à tous les gens
Qui s'agrippent à ton cul
Étant aboiements excessifs
Tendent à la rage
Sauf que pour faire de l'âge
Assis sur son cul à la plage
philippus
2008-03-12 20:33:43 UTC
Permalink
Bonjour Kat
J'en survivrai, ce n'est pas le premier que je rencontre sur les
forums,
mais en tant que philosophe spiritualiste et humaniste il y a des
choses
épidermiques pour mon esprit.
Bien à tous
Philippus
Post by molene.sa
Cher Phillipus
Il ne faut pas répondre à cet ignorant il n'en vaut pas l'énergie de plus il
ne sait pas ce qu'il perd en dédaignant les autres cultures ,riches pour
l'esprit.
Pauvre idiot fait il ..ça existe encore ce genre de bêta...
Bien à vous mon Cher Phillipus
KAt
Vous parlez d'assumer sous couvert de l'anonymat
et en plus vous demandez que votre mail ne soit pas
archiver et qu'il soit supprimer sous 6 jours....
Je vais vous aider à assumer vos dires dans la pérennisation.Philippus
On 17 fév, 12:46, Cyberiade.it Anonymous Remailer
Post by Cyberiade.it Anonymous Remailer
Donc, je le redis haut et fort: JE N'AIME PAS LES NÈGRES !!!
Et j'ajoute également que JE DÉTESTE CES PUTAINS DE BICOTS et JE PISSE AU
CUL DE MAHOMERDE et JE CHIE SUR L'ISLAM.
Prenez-en de la graine, et essayez d'être un peu plus sincère pour une
fois, bande de sales hypocrites !- Masquer le texte des messages précédents -
- Afficher le texte des messages précédents -
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'Perso, j'aime pas les nègres. Mais moi, contrairement à vous, J'ASSUME mon opinion OUVERTEMENT à 100%' (groupes de discussion et listes de diffusion)
61
réponses
Perso, j'aime pas les nègres. Mais moi, contrairement à vous, J'ASSUME mon opinion OUVERTEMENT à 100%
démarré 2008-02-17 12:46:32 UTC
fr.rec.arts.litterature
85
réponses
Sale nègre, les juifs auront ta peau
démarré 2004-02-08 18:07:56 UTC
fr.soc.politique
125
réponses
Pascal Nègre : 83 330 € mensuels
démarré 2006-10-14 20:21:37 UTC
fr.rec.tv.programmes
56
réponses
Perso, j'aime pas les nègres. Mais moi, contrairement à vous, J'ASSUME mon opinion OUVERTEMENT à 100%
démarré 2008-02-17 12:46:32 UTC
fr.sci.philo
Résultats de recherche pour 'Perso, j'aime pas les nègres. Mais moi, contrairement à vous, J'ASSUME mon opinion OUVERTEMENT à 100%' (Questions et réponses)
1
réponse
Le cadrage étrange de Woody Allen dans Tout le monde dit que je t'aime
démarré 2016-09-16 03:30:48 UTC
films
2
réponses
Quand la documentation officielle a-t-elle cessé de désigner les Noirs comme des Négros aux États-Unis?
démarré 2017-10-24 17:55:37 UTC
l'histoire
1
réponse
Les poussoirs de soupape frappent l'arbre à cames lors du démarrage
démarré 2017-01-25 02:21:23 UTC
voitures
8
réponses
Pourquoi LBJ, un ségrégationniste convaincu, a-t-il défendu et signé le projet de loi sur les droits civils de 1964?
démarré 2018-01-04 10:50:30 UTC
l'histoire
1
réponse
Pourquoi le général confédéré Forrest a-t-il quitté le KKK?
démarré 2018-04-20 22:43:43 UTC
l'histoire
Sujets non liés mais intéressants
8
réponses
Les accords de puissance ont-ils une sorte de fonction / signification?
démarré 2014-07-03 07:44:25 UTC
5
réponses
Tous les accords diatoniques de l'échelle diminuée sont-ils diminués?
démarré 2019-07-07 19:18:58 UTC
6
réponses
Quel est l'intérêt d'écrire une appoggiatura?
démarré 2016-08-05 10:31:42 UTC
8
réponses
Comprendre l'harmonie des touches mineures
démarré 2014-03-20 12:11:24 UTC
8
réponses
Qu'est-ce qu'un bon solo à apprendre en mode Dorian?
démarré 2011-01-23 19:36:18 UTC
Loading...